patience...
 


René François Xavier Prinet (Vitry-le-François 1861 - Bourbonne 1946)
La plage de Cabourg
Huile sur toile, 59 x 92, Sbg Prinet
Belfort, musée d'Art et d'Histoire
Elève de Gérôme, Courtois et Dagnan-Bouveret, portraitiste et peintre d'intérieurs recherché de la société parisienne, peintre d'histoire et de scènes religieuses, distingué au Salon en 1888 et en 1890, chevalier de la Légion d'Honneur cette même année, plus tard officier et membre de l'Institut, Prinet laisse encore de nombreuses vues de Cabourg et de la côte normande, qui doivent beaucoup à l'impressionnisme - elles forment sans doute le meilleur de son œuvre. Cabourg avait bénéficié au début de ce siècle d'une brusque mode parmi les stations balnéaires élégantes du nord de la France, au point d'apparaître comme une rivale de Trouville et de Deauville : son développement désordonné apparaît ici, où se succèdent, alignés de droite à gauche face à la mer, un manoir en brique et pierre de style Louis XIII, trois cottages normands à colombages, puis une vaste maison au toit à demi-croupe, dans le goût allemand. Le "Balbec" de la Recherche, largement inspiré de Cabourg - où Marcel Proust séjourna à de nombreuses reprises jusqu'en 1914 -, présente ce même front incohérent, fait de maisons particulières quelque peu prétentieuses. Bien avant de s'y rendre, le narrateur, qui s'en entretenait avec le baron de Norpois, dut surmonter "la tristesse d'avoir appris qu'un des attraits de Balbec résidait dans ses coquettes villas" (RTP, I, 456). Et lorsqu'il rend visite à Elstir, qui habite "une des avenues les plus nouvelles de Balbec", le narrateur s'efforce de "ne pas regarder le luxe de pacotilles des constructions qui se développ[…]ent devant [lui] et entre lesquelles la villa d'Elstir [est] peut-être la plus somptueusement laide" (RTP, II, 190).