patience...
 


Jacques-Joseph (dit James) Tissot (1836-1902)
Le bal, vers 1878
Huile sur toile, 90 x 50, Sbd : J.J.Tissot
Paris, musée d'Orsay, R.F.2253
Devant la dizaine de toiles exposées par Tissot à la galerie Grosvenor à Londres en 1877, John Ruskin fut extrêmement critique, jugeant la peinture laborieuse, l'imitation plate et la peinture sociale banale. C'est dans le même article, resté célèbre, que Ruskin traitait Whistler d'énergumène... James Tissot, peintre français lié à Degas, vécut longuement en Angleterre. Il commença par peindre des scènes de reconstitution historique, et termina par de la peinture religieuse : mais son nom reste attaché à une peinture mondaine, à des scènes londoniennes ou parisiennes où les femmes et leurs toilettes, savamment choisies et dépeintes, tiennent la plus grande place. Le modèle du Bal, Kathleen Newton, fut la grande inspiratrice de James Tissot. On la voit ici en mondaine ou demi-mondaine, somptueusement parée, occupant quasiment tout l'espace de la toile, comme si on ne voyait qu'elle dans la foule de la réception. Au bras d'un homme beaucoup plus âgé, elle semble scruter l'assistance : une scène fugitive se joue dans cet échange implicite de regards. Le tableau illustre l'univers proustien pour différentes raisons. On sait l'intérêt passionné que porte le narrateur à la toilette féminine ; il s'enquiert des modes et des bons faiseurs auprès de la duchesse de Guermantes pour mieux vêtir Albertine. On observe ici une mode où corsets, tournures et jupons découpent le corps féminin et en dissimulent les formes, ce que Swann se prend à regretter devant les toilettes pourtant admirables d'Odette (RTP II, p.194). C'est aussi une peinture, fascinée mais critique, de la mondanité parisienne. Comme Proust, Tissot théâtralise un monde où le jeu des apparences, sous l'effet d'un regard extérieur, craque et dévoile le mensonge, la vanité, la cruauté ou l'argent. Le peintre reprit d'ailleurs cette toile en 1883, dans une version très voisine, avec une robe rose corsetée de noir et un format agrandi, sous un titre révélateur : La femme de Paris ou L'ambitieuse. On peut donc bien y voir quelque Odette de Crécy jaugeant du regard son champ de bataille.