feuilletoirs
Thèmes religieux




















Thèmes religieux
Rembrandt a réalisé quatre-vingts gravures environ traitant de sujets bibliques. Pourtant, la Hollande du XVIIe siècle, profondément secouée par la Réforme au XVIe siècle, était un pays où le calvinisme constituait la religion officielle et, contrairement au catholicisme, les religions réformées étaient hostiles aux représentations bibliques. Mais l'ouverture d'esprit de Rembrandt et son indépendance le rendaient attentif aux interrogations spirituelles qui agitaient son temps.
Dans ses scènes bibliques révélant une réalité émouvante, intemporelle, il innove et renouvelle l'iconographie des Écritures. Tout en respectant fidèlement l'histoire, il la raconte à sa manière, avec des "acteurs" dont les visages, les expressions, les regards, les attitudes et les gestes sont au plus près de l'humain. Seuls les costumes orientaux brodés, les turbans, les accessoires insolites transposent une humanité universelle dans un univers singulier, celui des temps bibliques. L'événement et ses conséquences sur les participants s'appréhendent intuitivement. C'est pourquoi ces estampes, ouvertes au spectateur contemporain, fascinent. Par l'artifice de la lumière et des ténèbres, par une écriture graphique proche du symbole, il parvient à faire jaillir le mystère, le surnaturel, l'immatériel et atteint une autre dimension.