Abraham caressant Isaac
Vers 1637
Signé en bas à gauche Rembrandt. f
Eau-forte. 116 x 89 mm
Deux états
2e état
Un trait échappé est visible au-dessus de l'épaule gauche d'Isaac. Des tailles légères ont été rajoutées sur le turban d'Abraham et en divers endroits.
BNF, Estampes, Rés. Cb-13a
Le sujet, rarement traité par les artistes et qu'aucun élément ne permet d'identifier avec certitude, a été aussi interprété comme "Jacob et son fils Benjamin". Cependant l'inventaire Clément de Jonghe, en 1679, identifie les personnages avec Abraham et Isaac, bien que la scène ne corresponde à aucun passage de la Genèse. Gersaint intitule l'estampe Vieillard et enfant et ajoute ce commentaire : "[.] c'est un des morceaux où il se trouve le plus d'esprit, et de légèreté." Les nombreuses copies réalisées le confirment. L'œuvre encore très appréciée suscite toujours des commentaires élogieux. Ce vieillard assis caressant un enfant qui rit, et qui tient une pomme, pourrait parfaitement illustrer l'allégorie de la tendresse. Le dialogue des bras et des mains traduit l'attitude de protection du père et l'abandon confiant et heureux de l'enfant. Traitée d'une pointe sensible et libre sans contraste frappant, la composition rectangulaire est structurée par deux triangles de part et d'autre d'une diagonale, l'un lumineux, l'autre ombré. L'effet argenté de l'estampe ajoute à sa qualité.
G. L.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander