Tobie aveugle
Signé et daté deux fois, une fois en bas au centre et une autre fois plus à droite, la signature étant pratiquement recouverte par des lignes verticales et horizontales Rembrandt f. 1651
Eau-forte et pointe sèche. 160 x 129 mm
Deux états
2e état
Selon certains auteurs, il existerait deux états ; selon d'autres, il ne s'agirait que de différents tirages d'un même état, la plaque étant plus ou moins essuyée.
BNE, Invent / 29212
Tobie incarne le modèle de l'homme pieux, inébranlable dans l'adversité, plein de générosité et de miséricorde, qui fait l'aumône aux pauvres et ensevelit les morts. Frappé de cécité pendant huit ans, il envoie en Médie son fils, également nommé Tobie, afin de recouvrer une dette. Ce dernier reçoit pour compagnon de voyage l'archange Raphaël, qui l'aide à tout instant et arrange son mariage avec Sarah, une de ses parentes. Les parents de Sarah veulent que le jeune Tobie et Raphaël restent quatorze jours auprès d'eux, le temps de célébrer les noces. Voyant que leur fils tarde à revenir, Tobie et Anna, son épouse, craignent qu'il ne lui soit arrivé quelque malheur. L'estampe représente le moment où le vieillard, entendant son fils arriver, se précipite vers la porte et trébuche sur un rouet, qui tombe à terre. Il s'écarte de son chemin, mais son petit chien, le poussant de la tête, l'aide à retrouver la bonne direction (Tobie, XI, 10).
Comme il le fait fréquemment dans ses estampes, l'artiste a situé la scène sur une plate-forme (dont le brunissage a réduit la hauteur) afin d'élever la composition. À l'aide de tailles parallèles simples et vigoureuses orientées dans différentes directions, parfois entrecroisées afin d'augmenter la profondeur, et avec l'ombre de Tobie qui se projette sur le mur de gauche, Rembrandt a construit une scène aérée, baignée de lumière. Le mouvement empressé du vieillard, l'émotion qu'on lit sur son visage, où la joie n'a pas encore dissipé l'angoisse, la tendresse de l'anecdote du petit chien qui se porte à son secours, sont d'excellents exemples non seulement du talent, mais aussi de la profonde sensibilité de Rembrandt.
E. S. P.