Jésus au milieu des docteurs
Signé et daté en haut à gauche Rembrandt f. 1654
Eau-forte. 95 x 144 mm
Deux états
1er état
L'une des premières impressions avec un effet d'encrage, dans laquelle on remarque les légères rayures laissées par le polissage de la plaque.
Avant l'arrondissement des angles au 2e état.
BNE, Invent / 29231

Série L'Enfance du Christ, 1654
Comme pour toutes les estampes de cette série, le format est en largeur et les personnages principaux sont entièrement de face. Elle est très différente de celle sur le même thème que Rembrandt avait gravée deux ans plus tôt, non seulement par son aspect mais aussi parce que la planche est plus travaillée et que la composition est assez complexe. Les personnages, assis ou debout, de dos, de face ou de profil, créent différents plans et s'assemblent en groupes qui s'équilibrent entre eux : le groupe compact des vieillards de gauche culmine avec la figure claire de Jésus, qui se dirige vers celui qui est de dos au premier plan, fermant le cercle ; la grande figure du prêtre qui occupe le centre de l'image est compensée par la hauteur du personnage debout à côté de lui, plus jeune et vêtu d'une façon très différente des autres et qui, en se présentant de profil, crée un premier plan, rejetant vers l'arrière celui qui est assis. Derrière lui, un vieux mendiant boiteux veut monter sur l'estrade venant du fond, tandis que les têtes des autres vieillards le regardent par-derrière une haute balustrade, en raccourci, afin d'ouvrir la composition sur la droite.
Les visages des vieux docteurs autour du jeune Jésus constituent une véritable anthologie d'expressions de l'écoute attentive et de la méditation, tandis que le sien reflète la solidité de ses convictions. Chacune des petites têtes a une grande personnalité grâce à quelques traits bien différenciés et, en dépit une grande économie dans le tracé, elles sont d'un naturalisme et d'une expressivité extraordinaires.
Lors du tirage de la planche, Rembrandt laissa dans la partie inférieure une très légère couche d'encre, à peine perceptible, afin de donner plus de solidité à la base de l'image.
E. S. P.