L'Apparition du Christ aux apôtres
Signé et daté en bas au centre Rembrandt f. 1656
Eau-forte. 163 x 210 mm
État unique
BNF, Estampes, Rés. Cb-13a
"Tandis qu'ils disaient cela, lui se tint au milieu d'eux et leur dit : "Paix à vous !" Saisis de frayeur et de crainte, ils pensaient voir un esprit. Mais il leur dit : "Pourquoi tout ce trouble, et pourquoi ces doutes montent-ils en votre cour ? Voyez mes mains et mes pieds ; c'est bien moi ! Palpez-moi et rendez-vous compte qu'un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'en ai." Ayant dit cela, il leur montra ses mains et ses pieds."
(Luc, XXIV, 36-41.)

Cette estampe a de nombreux points communs avec celle du Christ et les docteurs, de 1652 : apparemment toutes deux sont inachevées, la manière de dessiner, en rayant à la pointe le vernis qui couvre la plaque, est très similaire et, d'une certaine façon, il en va de même de la distribution des figures en trois groupes, laissant sur la gauche les plus claires et rassemblant sur la droite les plus obscures.
Bien que, pour nombre d'entre elles, le profil soit seulement dessiné et les plis des vêtements simplement indiqués par quelques traits, elles n'en demeurent pas moins très expressives et parfaitement caractérisées. Si l'on examine de près l'estampe, on s'aperçoit que, même si elle paraît inachevée, les zones nécessaires pour donner de la profondeur à la composition et parvenir à l'atmosphère irréelle de l'épisode ont été travaillées avec soin. L'artiste a gravé avec des tailles entrecroisées profondes, qui retiennent beaucoup d'encre, le groupe de figures qui forme un triangle obscur derrière le Christ ; il s'est servi de rayures parallèles assez rapprochées pour la table qui ferme la composition en bas à droite, ainsi que pour le dos du personnage agenouillé au premier plan, plaçant devant eux, au centre, la figure blanche du Christ. Le traitement de celui-ci est magistral : Rembrandt a dessiné avec un soin extrême le visage aux traits d'une grande noblesse et il a silhouetté le haut du corps afin qu'il se détache sur l'auréole resplendissante qui l'entoure. Le reste du corps se réduit à quelques lignes qui délimitent une forme blanche évoquant vraiment une apparition. C'est à juste titre que Rembrandt a signé et daté la plaque, montrant ainsi qu'elle était achevée.
E. S. P.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander