Jan Cornelisz Sylvius
Signé et daté en haut au centre Rembrandt f. 1646
Eau-forte, pointe sèche, burin et fleur de soufre. 278 x 188 mm
Deux états
2e état
Des tailles diagonales croisées ombrent une petite zone entre le coin de l'oil droit et le sourcil. Un ton délicat obtenu par la fleur de soufre apparaît sur les mains et le visage Deux dessins préparatoires sont conservés.
BNF, Estampes, Rés. Cb-13a
Jan Cornelysz Sylvius (1563 / 1564 - 1638) était pasteur de l'Église réformée d'Amsterdam. Cousin de Saskia, c'est lui qui autorisa son mariage avec Rembrandt. Celui-ci grava un premier portrait du prédicateur, loin d'être parfait, en 1633, année de ses fiançailles avec Saskia. Gravé huit ans après sa mort, ce second portrait est l'un des plus beaux de Rembrandt, qui a su établir une relation très directe entre le personnage et le spectateur grâce au regard persuasif de Sylvius et à la main qui sort du cadre ovale. Les vers gravés au bas de l'estampe et l'inscription autour du portrait louent les vertus du prédicateur - sa foi, son éloquence, son dévouement à la proclamation de la foi en Jésus-Christ, sa vie simple et honnête, exemple pour tous - et citent les lieux où il a exercé son ministère.
Mais le plus éloquent est, sans aucun doute, son visage, celui d'un vieillard de soixante-quatre ans, fragile et bon, qui ne cherche pas à imposer sa foi, mais à convaincre. Le corps, bien qu'appuyé à une table, s'avance lui aussi comme s'il allait sortir des limites du papier pour s'approcher de nous. La main gauche maintient entrouverte la Bible, source de sa prédication, tandis que la droite est tournée vers le haut dans un geste de persuasion. Une puissante source de clarté située en haut à droite éclaire les trois éléments les plus significatifs, le front de Sylvius, siège de l'intelligence, le Livre saint d'où procèdent la sagesse et la vérité, la main avec laquelle il cherche à persuader l'interlocuteur. Chacun de ces éléments projette son ombre en dehors de l'ovale qui entoure le prédicateur, afin de mieux souligner son désir de communication. Faire dépasser une main des limites du cadre est un artifice qui avait déjà été utilisé avec succès par d'autres artistes dans leurs portraits gravés ou peints. En Espagne, on en trouve un parfait exemple dans l'Autoportrait de Murillo (1670), à la National Gallery de Londres. On conserve deux esquisses antérieures de ce portrait. Dans celle du National Museum de Stockholm, le prédicateur semble songeur, perdu dans ses pensées ; dans celle du British Museum, il a déjà dessiné la main qui sort du cadre, mais il ne lui fait pas encore regarder le spectateur.
On remarque dans cette estampe, à côté des techniques habituelles utilisées par Rembrandt, l'eau-forte, la pointe sèche et le burin, que certaines zones, telles que le visage et les mains, ont une tonalité semblable à celle qu'on obtient avec la technique de l'aquatinte. Cet effet de nuances est-il dû aux traces restant sur la planche après le brunissage des tailles antérieures ou à l'utilisation du procédé au soufre ? Celui-ci consiste à couvrir le cuivre d'huile d'olive puis à le saupoudrer de cette substance, dont les petits grains attaquent légèrement la planche et, à l'encrage, donnent cette nuance délicate que l'on peut également obtenir en appliquant directement de l'acide sur le cuivre. Rembrandt commença probablement par travailler la figure avec cette technique au soufre, donnant la forme des pommettes et du menton, puis il dessina par-dessus la barbe et la bouche avec des tailles d'une extrême finesse, pour parachever le visage. Il en résulte un modelé admirable, avec des transparences dans la peau. Il fit de même avec la main qui s'insère dans le livre. Toutefois, les ombres de la tête, de la main et du livre qui se projettent à l'extérieur du cadre sont faites de fines tailles entrecroisées. Rembrandt s'est servi de la pointe sèche dans la partie inférieure du buste, au bord de l'épaule droite, sur le bras gauche et au-dessous de la collerette, afin de leur donner volume et profondeur.
E. S. P.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander