En bref
       

Vasari, dans son œuvre emblématique, les Vite de’ più eccelenti pittori, scultori e architetti (1550), exprime cet avis que le dessin est "le père des trois arts majeurs", à savoir l’architecture, la sculpture et la peinture. En effet, à cette époque, le dessin est devenu la base de toute expression artistique, et obtient même d’être considéré comme œuvre autonome.
L'exposition Dessins de la Renaissance présente un parcours à travers le XVIe siècle, époque considérée comme celle des origines de la modernité. Une centaine de chefs-d’œuvre de la Renaissance, de diverses écoles, sont regroupés en grands ensembles : école du Nord – représentée de façon prestigieuse par une quinzaine de feuilles dont neuf d’Albrecht Dürer –, dessins d’archéologie et d’ornements dont les plus beaux sont sortis du cabinet du collectionneur d’antiquités Fabri de Peiresc, école italienne, portraits aux crayons de l’école française sélectionnés parmi un millier de pièces, enfin dessins de l’école de Fontainebleau. Ces dessins sont conservés au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque.