Les ornements Renaissance
La fascination de la Renaissance pour l’Antiquité se manifeste notamment par l’élaboration d’un répertoire ornemental inspiré des motifs décoratifs gréco-romains. Ces ornements adoptés au XVIe siècle, s’organisent dans une grande fantaisie pour former des combinaisons variées de guirlandes, rinceaux, festons, draperies, candélabres, éléments d’architecture et formes hybrides, mi-humaines et mi-animales, issues du bestiaire mythologique. Au XVIe siècle, les objets utilitaires destinés à de hauts commanditaires, comme les vaisselles, services de table, plats, vases, coupes, chandeliers, ainsi que les armes et les armures d’apparat répondaient à ce goût.