Le maniérisme
Mouvement artistique né en Italie au début du XVIe siècle, le maniérisme joue avec une virtuosité inégalée de la forme, de la ligne et de la figure humaine, ornement privilégié. Il se caractérise par la recherche spatiale, la complexité de la composition, une déformation de la réalité, des figures imbriquées, le fondu des formes, certaines outrances musculaires et un intérêt pour les décors antiques. Les figures sont le plus souvent nues ou à peine vêtues d’une draperie simulée, transparente, et le corps, très étudié, devient langage ornemental. Les postures éloignées du naturel, l’étirement des silhouettes parfois ondulantes, souvent aux petites têtes disproportionnées par rapport au corps, se dérobent au canon classique. S’y ajoute la perfection du détail, révélant l’observation directe de la nature, dissimulée par l’artifice de l’ensemble. Ces recherches exaspérées expliquent le culte du dessin et la diversité des techniques.