I et O dans une flûte
Geoffroy Tory, Champ fleury. Au quel est contenu lart et science de la deue et vraye proportion des lettres attiques, quon dit autrement lettres antiques et vulgairement lettres romaines, proportionnees selon le corps et visage humain
Geoffroy Tory et Gilles de Gourmont, Paris, 1529.
Livre imprimé sur papier. 2o. Reliure en veau marbré, XVIIIe siècle
Provenance : « ex libris sancti Joannis Carnutensis [Chartes ?] 1709 » ; saisie révolutionnaire ?
Paris, BnF, Réserve des livres rares. Rés. V. 516, f. 16v°-17r°
© Bibliothèque nationale de France
L’aboutissement intellectuel et graphique du raisonnement commencé au feuillet 14v° est cet étonnant « Flageol de Virgile en Perspective et Moralité ». Superposant le O du feuillet 14v° à une représentation en perspective de la flûte des feuillets 15v°-16r°, la gravure propose une représentation synthétique dans laquelle le tuyau de la flûte figure le I, les sept trous les arts libéraux, le pavillon le O, et l’air expulsé le mouvement « en tour de roue » de l’esprit faisant surgir les arts libéraux et les Muses ! Les deux lettres fondatrices de l’alphabet sont étroitement associées au savoir. Mais les trous ne sont pas tous représentés et le tracé en perspective fait disparaître toute ressemblance entre la flûte et le I majuscule. Tory semble abandonner la rigueur du raisonnement pour essayer de donner avant tout un exemple spectaculaire de perspective.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu