Lettre, visage et perspective 4
Geoffroy Tory, Champ fleury. Au quel est contenu lart et science de la deue et vraye proportion des lettres attiques, quon dit autrement lettres antiques et vulgairement lettres romaines, proportionnees selon le corps et visage humain
Geoffroy Tory et Gilles de Gourmont, Paris, 1529.
Livre imprimé sur papier. 2o. Reliure en veau marbré, XVIIIe siècle
Provenance : « ex libris sancti Joannis Carnutensis [Chartes ?] 1709 » ; saisie révolutionnaire ?
Paris, BnF, Réserve des livres rares. Rés. V. 516, 24v°-25r°
© Bibliothèque nationale de France
Point d’aboutissement du raisonnement engagé au feuillet 20v°, l’étrange image synthétique superpose la figure du feuillet 24r° à celle du feuillet 20v°. Mais elle se contente de montrer une nouvelle fois la correspondance entre les déformations de la représentation en perspective et la largeur inégale des lettres. Comme le profil placé sous le F s’inspire très probablement d’un dessin de Léonard de Vinci associant un profil masculin à des indications de proportions (voir par exemple Tronco di uomo di profilo con scema di proporzione…, Venise, Accademia), Tory cherche sans doute à montrer qu’il est à la pointe des recherches visuelles. Entend-il surpasser Léonard de Vinci ? Le plaisir de l’expérimentation graphique l’emporte en tout cas clairement sur la rigueur du raisonnement.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu