Norme typographique et mise en page
Geoffroy Tory, Champ fleury. Au quel est contenu lart et science de la deue et vraye proportion des lettres attiques, quon dit autrement lettres antiques et vulgairement lettres romaines, proportionnees selon le corps et visage humain
Geoffroy Tory et Gilles de Gourmont, Paris, 1529.
Livre imprimé sur papier. 2o. Reliure en veau marbré, XVIIIe siècle
Provenance : « ex libris sancti Joannis Carnutensis [Chartes ?] 1709 » ; saisie révolutionnaire ?
Paris, BnF, Réserve des livres rares. Rés. V. 516, f. 32v°-33r°
© Bibliothèque nationale de France
Après les spéculations analogiques du livre II, le livre III enseigne de façon pratique les règles permettant de tracer au compas chacune des vingt-trois lettres « attiques ». La présentation de la première lettre, A, est ainsi l’occasion de préciser les principes de composition : équilibre sur la ligne et centrage à l’intérieur d’un quadrillage de dix cases sur dix conforme aux exigences symboliques exposées au livre précédent. La mise en page rigoureuse du feuillet 33r° prolonge d’ailleurs ce désir de monumentalité par l’emploi des capitales, la symétrie des figures et la forme des paragraphes. Mais l’illustration de la diphtongue AE mal graphiée et la spectaculaire composition en cul-de-lampe du feuillet 32v° laissent peut-être transparaître un sourd désir de variété.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu