>> Accès à l'audiovisuel   (711 Kb)

Pour planter son décor, Zola commence par choisir le quartier où se déroulera l'histoire.

La place Gaillon avait déjà été choisie pour Pot-Bouille : mais l'action de Pot-Bouille se déroulait essentiellement dans un immeuble de la rue de Choiseul, tandis que le scénario du Bonheur des dames nécessite un espace plus large permettant de visualiser l'agrandissement du magasin, la situation des petites boutiques et les travaux de percement de la rue du Dix-Décembre (actuelle rue du Quatre-Septembre).

Zola relève le plan des rues dans le quadrilatère "avenue de l'Opéra", "Boulevards", "rue Richelieu", "rue Neuve-des-Petits-Champs", dessinant ainsi l'emprise finale du grand magasin.

Il repère les maisons dont il fera les boutiques en lutte avec le grand magasin, celles de Baudu et de Bourras, et en décrit soigneusement les façades.

Il imagine le plan intérieur du magasin et dessine les différents rayons.

S'il prend des notes de détails (la couleur des voitures et des livrées, par exemple), il décrit aussi bien les "trois états" du magasin : nouveautés d'hiver, nouveautés d'été, exposition de blanc, correspondant aux trois grandes étapes de son expansion.