arrêt sur

Le département Cartes et plans de la BnF

Globe de Hondius

Les collections cartographiques de la Bibliothèque nationale de France ont été réunies en un département en 1828 grâce à Edme-François Jomard, ancien ingénieur géographe de l’expédition d’Égypte. Il émit le principe d’ouvrir au public un lieu unique propice au développement des sciences géographiques et à la conservation des atlas, des cartes, des plans et des globes terrestres et célestes.
Le noyau est composé des anciennes collections rassemblées par le département des Estampes : "portefeuilles du Roi" qui contiennent les pièces déposées par les éditeurs français depuis le milieu du XVIIe siècle ; les portefeuilles de l’Abbaye de Saint-Victor entrés au titre des confiscations révolutionnaires... Jomard s’intéressa autant aux publications modernes qu’aux collections anciennes telles les "cartes portulans", ce qui vaut aujourd’hui au département de posséder l’une des plus riches collections de cartes portulans au monde.
En 1882, il fut décidé de fusionner de toutes les collections entrées depuis 1828 en un fonds unique. Les cartes ne furent plus regroupées par grandes régions géographiques, mais par formats, pour en assurer une meilleure conservation et faciliter l'intégration des documents nouveaux. Néanmoins deux grandes collections restent regroupées : la collection Jean-Baptiste Bourguignon d’Anville (1697-1782) et celle du fonds du Service hydrographique de la Marine (des origines à 1940). La Société de géographie a déposé sa bibliothèque et ses archives en 1942.
Depuis 1954, les collections sont installées dans le corps central de l’hôtel Tubeuf (XVIIe siècle), entièrement aménagé pour permettre une conservation correcte et une consultation agréable et fonctionnelle, où le public peut en outre admirer le plafond à caissons aux armes de Mazarin.

Collections du département des Cartes et plans

Les cartes et plans sont manuscrits ou imprimés, en feuilles ou reliés, sur papier, sur parchemin ou en matière plastique et, depuis peu, sous la forme de données numériques (cédéroms).
Le fonds ancien du département, sans cesse enrichi par des dons et des acquisitions, est représentatif de la production européenne gravée du XVIe au XIXe siècle et contient la majeure partie des publications françaises.
Les documents cartographiques du Service hydrographique de la Marine sont parvenus à la Bibliothèque nationale en trois étapes entre 1942 et 1965, mais pas dans leur totalité. Plans cadastraux des villes côtières, parcellaires de zones côtières, trajectoires de navigateurs, scènes de combats sur mer, cartes de courants marins, cartes topographiques d’entrée de rivières, croquis et vues de côtes et d’îles, cartes marines de toutes les parties du monde forment un ensemble unique de plus de trente mille pièces allant du XIVe siècle à nos jours.
Dand le fond moderne, les principaux ensembles documentaires sont les cartes topographiques de France, d'Europe et du monde ; les cartes géologiques, pédologiques, de la végétation, les cartes marines, touristiques, les images de télédétection, les cartes célestes et autres cartes thématiques.
Les collections de la Société de géographie (livres, périodiques, cartes, manuscrits, photographies) ont été constituées aux XIXe et XXe siècles et comprennent en particulier la partie géographique de la bibliothèque du prince Roland Bonaparte.

Découvrir les collections
Rencontrer les conservateurs
haut de page

Pièces remarquables

Le département conserve un superbe ensemble de 434 cartes nautiques sur vélin ou "portulans", où sont représentées toutes les "écoles" de cartographes, de la fin du XIIIe siècle jusqu’au XVIIIe siècle : y figurent la Carte dite pisane (fin XIIIe siècle) d’origine génoise – la plus ancienne carte marine occidentale connue – et l’Atlas Miller, document enluminé de l’école portugaise, antérieur aux voyages de Magellan (1521). Parmi les documents de grand format, on peut citer les cartes murales hollandaises et françaises. Les deux plus célèbres sont la mappemonde de Sébastien Cabot (Anvers, 1544) et celle de Gérard Mercator (Duisburg, 1569). Parmi les globes anciens, on relève la présence de sphères du XVIe siècle de grande valeur – le Globe vert attribué à Martin Waldseemüller (Saint-Dié, 1506), le "Globe doré" (allemand, 1527) –, et celle d’un globe céleste arabe que l ’on peut dater de 1080.
Dans les collections de la Société de géographie figurent le manuscrit de Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne, des notes sur l’histoire des séismes réunies par Montessus de Ballore, 600 photographies du Japon (Félice Beato, etc.).
 
 

Les enrichissements récents

Au XXe siècle, trois apports décisifs sont venus compléter des fonds déjà très riches : la collection de Jean-Baptiste Bourguignon d’Anville, qui eut le titre de Premier géographe pendant le règne de Louis XV, les cartes anciennes du Service hydrographique de la Marine et la bibliothèque de la Société de géographie, déposée à la Bibliothèque nationale en 1942. Cette bibliothèque, constituée de manuscrits, photographies, cartes, monographies et périodiques, témoigne des avancées de la connaissance géographique au XIXe siècle à travers de nombreuses missions d’exploration.
Le département des Cartes et plans s’enrichit chaque année de toute la production cartographique française et d’une sélection de la production étrangère. Désormais, les cédéroms cartographiques provenant du dépôt légal sont également à la disposition du public.
haut de page
 

Le département en chiffres

Collections du département :
Cartes : 750 000 feuilles
Atlas : 10 000 volumes
Globes et sphères : 180
Ouvrages de référence : 30 000 volumes dont 1000 en usuels
Périodiques en cours : 77 titres

Collections de la Société de géographie :
Livres : 100 000 volumes
Photographies : 145 000
Cartes : 70 000 environ
Périodiques : 2 000 titres, dont de très rares périodiques du XIXe siècle
Périodiques en cours : 345 titres

4 200 documents cartographiques en moyenne sont versées chaque année au titre du dépôt légal par les organismes producteurs français, publics ou privés. Grâce aux autres types d'acquisition (achats, dons, échanges), le département s'efforce de couvrir le monde par des cartes topographiques d'échelles diverses, par de grands atlas nationaux et par des documents de caractère historique. La bibliothèque de la Société de géographie s'accroît par des dons et le dépôt des publications reçues en échange de son bulletin La géographie.

Publications

Le département met en valeur ses collections anciennes par la publication de catalogues, de bibliographies et d’études, qui peuvent être étendus à d’autres établissements. Ainsi, le Catalogue des cartes nautiques sur vélin (1963) ne concerne que le département, celui des Atlas français, XVIe-XVIIe siècle (1984) est à la fois une bibliographie commentée et un catalogue collectif, de même que Les Plans de Paris des origines (1493) à la fin du XVIIIe siècle.
Les archives et le fonds des photographies de la Société de géographie possèdent chacun un inventaire paru sous la responsabilité d’Alfred Fierro et complété par France Duclos.
En préparation, le répertoire des Atlas français, XVIIIe siècle, sous la direction de Catherine Hofmann.

Catalogues d'exposition :
Le globe et son image, 1995 ;
Les couleurs de la Terre, 1998 ;
Les voyageurs photographes (1850-1914), 1998.
Rêves de capitale, Paris et ses plans d'embellissement, 2003
Les globes de Coronelli, 2006
Trésors photographiques de la Société de géographie
, 2006
 
en savoir plus
sur les éditions de la BnF
haut de page