Double projectile humain en plein vol
Démonstration de Marine et Lluis Raluy à l’extérieur du cirque Moira Orfei, en Italie
Sans date.
Centre national des arts du cirque
© D.R.
Lluis Raluy Iglesias (1911-1984), né à Carcassonne mais d’origine catalane, entre dans le monde de la performance spectaculaire par passion l’année de ses 18 ans. Ses exploits à la barre fixe effectués sur les plages de Sant Adria de Besos, attirent l’attention des barristes des Keistone Oliveras qui l’emmènent en tournée. Irrésistiblement attiré par les attractions sensationnelles, il fabrique un canon, s’entraîne avec sa sœur Juanita et s’embarque avec le Circo da Brasil dans une tournée en Amérique du Sud et en Afrique. Marié avec Marina Tomàs Jorba (1920-2013) qui devient également sa partenaire entre deux maternités, il se produit dans les années 1960 au Cirque italien Moira Orfei, au cirque Toni Boltini aux Pays-Bas et au cirque Amar – direction Roche – en France.
L’effet, plus spectaculaire sur une longue trajectoire, utile comme accroche d’un public potentiel du cirque, l’exhibition est généralement proposée à l’extérieur du chapiteau. Contrairement aux autres praticiens de la discipline, les deux projectiles humains se propulsent en même temps, non de deux canons, mais d’un seul fût à double gueule. Luis, Marina et leurs quatre enfants créent en 1970 leur propre cirque qui change de nom plusieurs fois pour devenir le Circ Museu Raluy, géré actuellement par Luis junior (1942-) et Carlos (1944-), eux-mêmes anciens homme-obus.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu