Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Envol du Capitaine Leoni

Sans date
Centre national des arts du cirque, fonds Ariane Touzé
© D.R.
Au début du XXe siècle, ils sont essentiellement trois familles à avoir fait carrière d’hommes (ou femmes) canon : les Italiens Zacchini, les Allemands Leitner et les Suédois Wybierala. Seuls les premiers sont acrobates, trapézistes d’origine. Les autres sont de la famille des casse-cou, ce qui a peut-être, littéralement, précipité le sort de Martin B. Leitner et Franz Wybierala, cassés par leurs machines.
Leo Wybierala (1906-1994), marié à une Lindberg, Margareta Anna Helena (1971-1999), aborde la carrière d’homme-projectile comme amoureux des attractions sensationnelles, casse-cou et impresario de numéros de casse-cou top of the bill de toutes spécialités.
L’époque est au développement de l’aviation. Pour ennoblir son exploit et étoffer une performance qui dure à peine quelques secondes, il adopte le surnom de Capitaine Leoni et une posture d’officier de l’armée de l’air, soignant sa présentation et celle de sa partenaire, en uniforme galonné, le temps de l’installation du camion-fusée, et en combinaison entière, casque, lunettes et gants, pour l’envol. L’attraction est présentée dans les cirques dans un format adapté aux chapiteaux, et à l’extérieur, sur les foires commerciales et les fêtes foraines.