Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Camion équipé de la « fusée » de la troupe du Capitaine Leoni

Sans date
Centre national des arts du cirque, fonds Ariane Touzé
© D.R.
Le Suédois Leo Wybierala (1906-1994), marié à une Lindberg, Margareta Anna Helena (1971-1999), aborde la carrière d’homme-projectile comme amoureux des attractions sensationnelles, casse-cou et impresario de numéros de casse-cou top of the bill de toutes spécialités. Il choisit de faire une carrière d’homme-projectile et adopte le surnom de Capitaine Leoni et, pour sa femme Margareta et lui-même, l’uniforme d’officiers de l’aviation, alors objet d’émerveillement.
Sa tournée européenne, qui l’amène au Cirque d’Hiver à sa réouverture après la Seconde Guerre mondiale en 1949, alterne des étapes d’un jour comme attraction sensationnelle, point d’orgue de grandes manifestations sportives ou commerciales, le plus souvent en plein air, et des présentations régulières, durant toute une saison, sous le chapiteau de cirques d’envergure suffisante pour permettre un envol réussi… et crédible !
Précieux et brillant auxiliaire, le camion-fusée, perfectionné au fil des exhibitions, assure le transport et la publicité de la prouesse promise le long de la route ou sur le site de l’envol, la machinerie pour la propulsion, un support d’élévation du canon et une rampe de lancement. Le camion, lourd accessoire central d’une performance qui n’excède pas 5 secondes, participe de l’intérêt d’une attraction qui déborde ainsi largement la fulgurance du vol…