Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Lou Jacobs, auguste américain emblématique

Cirque Ringling Bros. and Barnum and Bailey, vers 1965
© Photo courtesy of Feld Entertainment. Inc.
Johann Ludwig Jacob (1903-1992), dit Lou Jacobs, né en Allemagne, émigre à la suite de son frère en 1923 aux États-Unis. En dépit des résistances familiales, il s’est formé à la comédie et à l’acrobatie pour devenir clown. Mais c’est en tant que contorsionniste qu’il débute sur la terre promise. Bientôt embauché par le grand cirque Ringling Bros. and Barnum and Bailey, il se façonne une silhouette d’auguste au grand manteau et au masque très semblables à celle d’Albert Fratellini. Il garde cette deuxième peau pendant les soixante ans que dure son engagement dans le cirque géant où il occupe une place privilégiée, choisissant de travailler seul, ou avec son petit chien Knucklehead, ou quelque partenaire choisi, dans une maison qui tourne avec les dizaines de clowns de la Clown Alley.
Depuis les années 1930, son portrait, marqué par un masque aux yeux agrandis et à la bouche gigantesque, son faux crâne chauve entouré d’une couronne de cheveux roux et son petit chapeau, orne couvertures de programme, affiches et enseignes d’un grand nombre de cirques occidentaux. C’est en ce sens plus que par ses entrées comiques, sa longévité dans la piste, sa petite voiture ou son chien déguisé en lapin qu’il est devenu emblématique.