Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Mlle Biancolelli et Romagnesi, comédiens italiens

Dans une scène de divertissement, entre deux actes d’une comédie
Dessin à la plume de Gilles Allou (1670-1751), probablement vers 1697
Sanguine et encre brune, 164 x 197 mm
Musée du Louvre, http://www.louvre.fr, n° d’inventaire RF36099-verso, via Images d'art
Photo © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Le Mage
Cette œuvre signée par Gilles Allou représente deux comédiens italiens dans un jeu forain qui met en scène une danseuse de corde interprétée par Mlle Biancolelli et son « pitre », Romagnesi. La pièce ainsi « agrémentée » pourrait être Danaé, œuvre en trois actes et trois divertissements, écrite par M. Saintyon en 1697 pour les comédiens italiens et reprise à la foire Saint Laurent en 1721, adaptée par Dominique fils (Pierre-François Biancolelli) et Antoine-François Riccobini.
Fille de Domenico (Joseph Biancolelli, 1636-1688), le premier grand interprète du personnage d’Arlequin, et de Orsola Cortesi (qui tenait le rôle d’Eularia), Marie-Catherine Biancolelli a débuté au théâtre italien le 11 octobre 1683 en même temps que sa sœur Françoise-Marie-Apolline. Son partenaire, Charles-Virgile Romagnesi de Belmont (1670-1731), titulaire du rôle de Léandre, a débuté au théâtre italien le 24 août 1694. Il est le fils aîné de Marco-Antonio Romagnesi (1633 ?-1706), le Cinthio de la compagnie.
C’est le 14 mai 1697 que les comédiens italiens, expulsés de l’Hôtel de Bourgogne à Paris par les comédiens français, donnent leur dernière représentation à Paris. Une partie seulement de la troupe se réfugie à Strasbourg, où un théâtre somptueux est construit pour elle. Catherine Biancolelli, mariée avec un comédien français, Pierre Lenoir de la Toilière, se retirera. Charles Romagnesi rejoindra la troupe de Tortoriti après la dissolution de la troupe, son père prendra sa retraite au terme de trente ans à la Comédie-Italienne et Gaetano, le benjamin parti jouer en Flandre, mourra à Bruxelles trois ans plus tard.
 
Source : François et Claude Parfaict, Mémoires pour servir à l’histoire des spectacles de la foire, tome 1 : 1697-1721, 1743.