Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Abachi et Mazus, travail pyramidal et Ethardo, boule ascensionnelle

Affiche, imprimerie Émile Lévy (Paris), 1888
Lithographie en couleur, 60 x 40 cm
BnF, département des Estampes et de la photographie, ENT DN-1 (LEVY,Emile)-FT6
© Bibliothèque nationale de France
Pour annoncer l’ouverture de sa saison en 1888, l’Hippodrome dirigé par Célestin Arnault présente deux attractions sensationnelles. Le nom d’Ethardo évoque le créateur de l’attraction, la boule qui monte le long d’une spirale, annoncée en 1867 par le Café-Concert du 9 juin, au Casino de Marseille et dans le Diario Official de aviso du 25 août à Madrid sous le nom de La Montaña espiral. Il apparaît en 1974 à Paris aux Folies Bergère puis aux Ambassadeurs, selon La Bibliographie Contemporaine du 1er juillet, et enfin à l’Hippodrome de l’Alma en 1878 selon le Petit Journal du 12 septembre. À partir de la fin des années 1880 sont annoncés les Ethardo, et principalement les sœurs Ethardo ce qui laisse à penser que des enfants ont pris le relais.
Abachi et Mazus ont quitté l’Algérie pour partir en tournée avec une troupe d’acrobates et sauteurs de leur village. Particulièrement courageux et talentueux, ils saisissent l’opportunité de créer leur propre attractions, basées sur des équilibres élaborés. Georges Strehly décrit leurs performances, qualifiées de prodigieuses, extraordinaires, virtuoses, entre 1886 et 1888 en France, à l’Eldorado, aux Folies Bergère, à l’Hippodrome.