Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Le Modern’ Cirque Lambert, façade

Fête du Lion de Belfort place Denfert-Rochereau, 1920
Photographie de presse de l’agence Rol (Paris), réf. 61350
Tirage positif d’après un négatif sur verre, 13 x 18 cm
BnF, département des Estampes et de la photographie, EI-13 (736)
© Bibliothèque nationale de France
Descendants d’une famille de cirque présente dans les grandes fêtes parisiennes et alentour depuis 1830, selon la publicité, Paul Lambert et son épouse Céline Dorval rafraichissent et rebaptisent l’établissement familial « Modern’ Cirque Lambert » au début du XXe siècle. La façade monumentale, typique des baraques foraines de la Belle Époque, est réalisée en bois sculpté, décorée de miroirs qui réfléchissent la lumière jour et nuit, de panneaux peints et de vitraux colorés. À la mort de Paul en 1908, son frère Fernand reprend la gestion de l’établissement de spectacle alors assez florissant et enchaîne les montages et démontages d’une fête à l’autre : Foire au pain d’épices, Fête de Saint-Cloud ou de la Place d’Italie, Fête du Lion de Belfort, Fête du boulevard Richard-Lenoir ou Fête de Vaugirard... Il l’enrichit notamment d’une voiture-caisse qu’il achète à la vente aux enchères publiques des installations du Théâtre national ambulant dont le créateur, l’homme de théâtre Firmin Gémier, avait organisé une tournée pendant l’été 1911, triomphale mais trop lourde à gérer.
Malgré des collaborations avec les Micheletty, les Aeros ou Marcel et Martha la Corse, les difficultés familiales depuis la mort de Fernand Lambert en 1925, jointes aux contrecarres d’autres familles de cirques banquistes, concourent au déclin de l’établissement vers 1930. Véritables mémoires du cirque, témoins au jour le jour de la vie des entreprises et des artistes pendant près d’un demi-siècle, les sœurs Vesque avaient fidèlement dessiné et peint une dernière fois la façade du Modern’ Cirque Lambert, à la Foire Saint-Louis de Versailles, le 25 août 1926.
 
Sources :
- Jacques Garnier, Forains d’hier et d’aujourd’hui, 1968, p. 127.
- Marthe et Juliette Vesque, Le Cirque en images, 1978, p. 193.
- Journal des sœurs Vesque, en ligne sur le site du Mucem, album n°1, p. 26 (1913) à n°14 p. 32 (1933).