Étudiants de la 19e promotion du CNAC
Mathieu Antajan et Sandrine Juglair, mât chinois
Elsa Caillat, Mathieu Antajan et Clémentine Lamouret, corde lisse
Elsa Caillat, Mathieu Antajan et Clémentine Lamouret, corde lisse
Tatiana-Mosio Bongonga, funambule et Jennifer Hugon, traversée sur fil à grande hauteur
Tatiana-Mosio Bongonga, funambule et Jennifer Hugon, fil tendu
Tatiana-Mosio Bongonga, funambule
Odilon Pindat, équilibres
Tatiana-Mosio Bongonga, funambule et Jennifer Hugon, fil tendu
La part du loup
Spectacle de sortie de la 19e promotion du CNAC, mis en scène et chorégraphié par Fatou Traoré, 30 mai 2008.
Centre national des arts du cirque
© Photographie de Philippe Cibille pour le CNAC
La marche parallèle de la funambule Tatiana-Mosio Bongonga et de la fildefériste Jennifer Hugon dans La part du loup, associe deux facettes de la discipline pour en créer une calligraphie nouvelle. La pratique du fil, tendu ou à grande hauteur induit des vocabulaires différents, que certains acrobates, rares, maîtrisent et utilisent indifféremment, comme Tatiana Bongonga.
Sur l’image, Jennifer Hugon évolue sur son fil de fer tendu avec, dans l’une de ses mains, le léger balancier aux allures de face-à-main japonais. Quelques mètres plus haut, sa partenaire avance, tenant à deux mains le lourd balancier des traversées à grande hauteur. La chorégraphie de Fatou Traoré les unit dans un pas-de-deux original d’un moment d’une création, qui révèle également Jennifer Hugon dans un autre personnage, comique, d’un auguste empoté sur son fil.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu