Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Pépète Pauwels

Vers 1935
BnF, département des Arts du spectacle, 4-COL-180 (148)
© Bibliothèque nationale de France
Fils et petit-fils de banquistes associés à plusieurs familles de cirque comme les belges Sosman, les Cohen, des Pays-Bas ou les italiens Frédiani, Alfred Pauwels, acrobate, se produit, adolescent dans le trio Marianne avec ses sœurs Judith et Marianita, avant de monter un trio de marins cascadeurs, les Johson, avec sa femme Alexandra et un partenaire russe Vladimir Bakine. Habité par la vis comica, rebaptisé Pépète car il bafouille un peu, il choisit l’emploi d’auguste dans des duos avec les clowns Alex, Manetti, Dario ou comme deuxième auguste avec (Jojo) Cassuli ou E. P. Loyal… Il est même clown sur les ondes comme partenaire de Badolly au cirque radiophonique de Bilboquet : le Cirque Radio de Paris en 1933-1934.
En 1967, il monte un trio avec ses enfants Charles, dit Charlot, faire-valoir et Marc dit Marquis, comme contre-pitre puis, enfin, son cirque en 1981.
Sur cette image, son petit frac étriqué en tissu de laine rayé un peu usagé revisite l’habit noir trop serré des augustes des origines. Mais surtout, il est le seul auguste à se maquiller un nez noir en trompette comme un petit museau de niglo, le hérisson des Manouches.