Loïe Fuller (1862-1928) de profil
Danse serpentine sur cheval
Cirque d'hiver
Eau-forte par Paul Dester, 1892.
Collection Jacob/William. CNAC, Châlons-en-Champagne ; La Tohu, Cité du cirque Montréal, Québec
© Collection Jacob/William. CNAC, Châlons-en-Champagne ; La Tohu, Cité du cirque Montréal, Québec
Forme spectaculaire longtemps dominée par les exercices équestres, le cirque puisait son inspiration à de multiples sources pour renouveler son répertoire et fidéliser son public. L’actualité du spectacle lui fournit régulièrement des sujets narratifs ou des innovations techniques aussitôt absorbées, et adaptées à la piste. Ainsi la danse serpentine créée en 1891 par la danseuse américaine Marie-Louise Fuller, dite La Loïe Fuller, fut aussitôt  transposée sur le dos du cheval, notamment par l’écuyère Hélène Gonthard. Pour garantir une bonne vision des images et des couleurs projetées sur les voiles tourbillonnants, le cheval a été entièrement recouvert d’une housse noire, et le Cirque d’Hiver plongé dans l’ombre.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu