Le globe terrestre de Louis XIV

Vincenzo Coronelli, 1681-1683

Charpente en bois, armatures métalliques, peintures, D. 3,85 m, 2,3 tonnes
BnF, Département des Cartes et plans, GE A 500 RES
© Bibliothèque nationale de France
Le globe terrestre, véritable encyclopédie sphérique, s’appuie sur une documentation riche, mais hétérogène et pour partie déjà obsolète : Géographie blaviane, cartes des Sanson ou sources inédites communiquées par l’entourage du roi (pour le détroit de Le Maire ou le Mississippi). Il ne tient pas compte des travaux de l’Académie royale des sciences et des positions géographiques vérifiées astronomiquement et consignées sur le grand planisphère de l’Observatoire de Paris.
Des fastueuses peintures et des diverses figures allégoriques, cartouches, saynètes, navires, faune et flore ornent le globe terrestre. Elles sont dues sans doute à des artistes travaillant sous la direction du peintre de Versailles, Charles Le Brun.