Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

Vue du petit côté de la tente principale, appelée Big Top, du cirque géant Hagenbeck-Wallace

Tente à quatre-mâts en ligne à trois pistes, et deux de ses « circus wagons » en bois rouge installé dans un champ en lisière de ville, aux États-Unis, en 1917
Sammlung Teubert-Folz, Berlin – Wilmersdorf
Photographie positive
BnF, département des Arts du spectacle, 4-PHO-22 (32)
© Bibliothèque nationale de France
La firme Hagenbeck a participé à plusieurs reprises à de grandes expositions à caractère divertissant et commercial aux États-Unis, notamment à Chicago en 1893 et à Saint-Louis en 1904. Carl Hagenbeck décida de capitaliser sur le succès de ses exhibitions d’animaux dressés pour lancer un cirque itinérant en Amérique, mais en 1907, il décide de privilégier ses activités en Europe et cède son cirque à Benjamin Wallace, un entrepreneur très actif qui possède son propre établissement. En dépit de ses protestations, et d’un procès, Carl Hagenbeck assiste impuissant à la fusion des deux enseignes : le cirque Hagenbeck-Wallace est né. Il change de mains en 1913 et passe en 1918 sous le contrôle d’Ed Ballard, où il devient la propriété de l’American Circus Corporation de Mugivan et Bowers et, enfin, en 1929 où il fait partie des entreprises qui tombent dans l’escarcelle de John Ringling. Celui-ci exploite le cirque jusqu’en 1938, y compris en l’associant à d’autres enseignes.
Hagenbeck-Wallace, devenu la propriété de la famille Feld en 1968, est utilisé comme raison sociale pour les ateliers de fabrication de décors des établissements du groupe Feld Entertainment, qui gère actuellement, entre autres, les deux unités du cirque Ringling Bros. and Barnum & Bailey.