Encyclopédie des arts du cirque

Arts du cirque

La ballerine sur cheval Virginie Kennebel dans Le Pas du Châle, le clown sauteur et équilibriste Auriol et les frères Loisset dans La Lutte debout sur leurs chevaux

Dessin imprimé rehaussé à l’aquarelle
Anonyme, 1845
BnF, département des Arts du spectacle, 4-COL-180 (150)
© Bibliothèque nationale de France
Ce dessin anonyme, aquarellé et légendé en anglais, fixe trois extraits de scènes de manège et autant d’artistes emblématiques du cirque français du milieu XIXe siècle.
Il démontre une fois de plus combien l’acrobatie est la discipline fondatrice du cirque, y compris l’acrobatie à cheval, déclinée par des écuyères et écuyers debout sur le dos du cheval « nu » ou équipé d’un panneau, en sauts, équilibres, ballets exercices de voltige, pas dansés ou poses. Virginie Kennebel (1819-1884) le clown Jean-Baptiste François Auriol (1806-1881) et les frères François et Baptiste Loisset ont bénéficié des savoir-faire transmis par leurs pairs, parents ou « pères d’élève », mais ils ont particulièrement marqué l’histoire du cirque par la créativité et la qualité de leurs performances. Colorées d’une dramaturgie souvent inspirée de pièces de ballet ou de théâtre, enrichies de prouesses et de costumes, leurs créations seront copiées, transformées et adaptées à leur tour.