Intérieur de l’Amphithéâtre de John Astley à Londres en 1815
La piste et la scène en haut de l’estampe et la façade sur Surrey Road en bas
Londres, 1er décembre 1815.
Lithographie en couleurs publiée par Robert Wilkinson
Collection Jacob/William. CNAC, Châlons-en-Champagne ; La Tohu, Cité du cirque Montréal, Québec
© Centre national des arts du cirque, collection Jacob/William
À la mort de son père Philip le 20 octobre 1814 à Paris, John Philip Conway Astley prend la direction de l’Amphithéâtre Astley de Londres, en association avec William Davis et William Parker, directeurs de troupe et entrepreneurs. L’établissement, alors reconstruit sur Surrey Road, non loin du Royal Circus de Charles Hughes, sera repris et dirigé par le fameux écuyer et homme de spectacle Andrew Ducrow, à la demande de William Davis, en difficulté depuis le décès de John Astley à Paris le 19 octobre 1821. Andrew Ducrow, né en 1793 d’un père natif de Bruges, en Belgique, Peter Ducrow, connu comme « hercule » forain, meurt en 1844, rendu fou par la destruction par les flammes de l’Amphithéâtre, en 1842. En 1943, William Batty (1801-1868), un autre écuyer qui fera une brillante carrière d’entrepreneur de spectacle, reconstruit l’établissement et le rouvre sous l’enseigne désormais historique d’Amphithéâtre d’Astley. MM
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu